Le métier d’écrivain public

L’écrivain public est un professionnel de la communication écrite entre individus ou entre personnes et administrations. L’écrivain public répond aux demandes d’aide à la rédaction. C’est un métier encore en déficit de notoriété.

DESCRIPTION METIER
L’écrivain public apporte son aide à tous ceux qui ne se sentent pas capables de rédiger des courriers, textes ou demandes écrites diverses.
L’activité de l’écrivain public se décline en trois chapitres :
– réalisation de la commande proprement dite (rencontre avec le client, mise au point de la nature de sa demande, travail de rédaction, rendu du travail)
– promotion du métier et des services proposés
– gestion du cabinet, quelle que soit sa nature juridique (entreprise individuelle, association, société).

Les services d’aide à l’écriture auprès des particuliers demeurent au coeur du métier, mais le champ d’activité de l’écrivain public s’est élargi en raison de l’extension de sa clientèle de professionnels, d’où une évolution du métier vers la notion de prestataire et conseil en écriture.

Courriers de tous types, CV, testaments, réécritures tâches de formation ou coaching, ateliers d’écriture, formulaires et dossiers, mémoires constituent ainsi le travail quotidien de l’écrivain public.

L’écrivain public facilite aussi la communication écrite avec l’Administration : Sécurité sociale; dossier médical, service des impôts, permis de conduire …

La règle numéro un de l’écrivain public est de s’adapter aux délais, horaires et contraintes de sa clientèle. Par définition, ses horaires sont donc élastiques et aléatoires.

Le maniement des technologies modernes de communication écrite et de de documentation est évidemment indispensable à ce métier, de même qu’une bonne connaissance des instances administratives, sociales et judiciaires.

Enfin, la plupart des écrivains publics opèrent à leur domicile ou dans les locaux du client. Certains tiennent cependant boutique avec une PLUME comme enseigne.

ETUDES / FORMATION POUR DEVENIR ECRIVAIN PUBLIC
La profession d’écrivain public n’est régie par aucune réglementation particulière. On peut donc s’installer sans avoir de diplôme en la matière. Deux Universités proposent cependant des formations spécifiques délivrant un diplôme :
– Paris 3 : licence professionnelle d’écrivain public, conseil en écriture professionnelle et privée.
– Toulon : diplôme d’université (DU) d’écrivain public et auteur conseil.

L’écrivain public doit avoir une bonne connaissance des rouages des administrations et des entreprises : une formation juridique et économique est donc appréciable.

De nombreux professionnels exercent, au moins temporairement, une activité complémentaire, le plus souvent en rapport : formation, édition, social, culture…

André SCHAER

Add Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *